Élections en Guinée : l’opposition crie à la fraude

    0
    13

    En Guinée, sitôt les bureaux de vote fermés, sitôt l’opposition accuse le pouvoir de fraude massive. Parmi les voix les plus fortes qui dénoncent une manipulation des urnes lors des élections municipales de dimanche, celles de deux anciens Premiers ministres. Sydia Touré, le patron de l’Union des forces républicaines estime que la fraude s’est organisée à l‘échelle nationale. Quant à Cellou Dalein Diallo qui dirige l’Union des forces démocratiques de Guinée, il a mis en garde le président Alpha Condé qui, de son point de vue, a volé l‘élection avec l’aide de l’administration. Le chef de l‘État lui-même avait appelé ses partisans, après avoir déposé son bulletin dans l’urne, à rester mobilisés pour refuser la fraude. Un climat de suspicion généralisée qui a provoqué des échauffourées entre les électeurs et entre les responsables de l’administration et les électeurs de l’opposition ou des candidats indépendants, selon des témoins. Ces élections municipales sont les premières en Guinée depuis 2005. Les dernières organisées sous l’ancien président Lansana Conté avaient été remportées à 80 % par le parti au pouvoir d’alors.

    Article provenant de notre partenaire Africanews

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here